Lorsque l’on quitte la bande littorale de notre département et que l’on va à l’intérieur des terres, les vignes sont encore nombreuses. La période hivernale s’achève et avec elle la taille des vignes. Le spectacle est celui de souches comme mortes : les feuilles sont tombées et les sarments ont été coupés. Il ne reste plus que la souche, dépouillée de tout, des raisins, des feuillages, de toute vie… La taille est passée par là !
La taille est tout un art. Elle ne se fait pas en fonction du présent, mais de l’avenir. Le vigneron prépare la récolte de l’an qui vient, en repérant, parfois à contrecœur, ce qu’il faut garder et ce qu’il faut émonder. Si vous laissez pousser trop de sarments ou des sarments trop longs, la sève les alimentera au détriment des grappes de raisins. Et si vous en coupez trop ou trop court, il n’y aura presque plus de raisins !
Dans la Bible, la vigne et le vin occupent une place de choix, souvent sous la forme de parabole, pour faciliter la compréhension du fidèle. Et Jésus, dans l’évangile de St Jean, a pris la comparaison de la vigne, sous ses multiples aspects, pour expliquer à ses disciples le mystère de la foi. Oui, devant le foisonnement et la multiplicité des tiges, le vigneron est un artisan, voire un artiste qui va confectionner le développement de la vigne et l’orienter pour qu’elle donne les meilleurs fruits possibles.
Dans nos vies aussi, il faut accepter de voir disparaître des possibilités que l’âge et la maladie nous suppriment. Mais apparaît alors l’essentiel d’une manière plus lumineuse : l’amour de Dieu et des autres que nous recevons et la réponse d’amour que nous pouvons encore donner en retour.
Tout se réduit ou plutôt se concentre là et la vieille vigne, au printemps prochain, apparaîtra plus belle encore dans sa simplicité.

          Claude Azéma Evêque auxiliaire émérite de Montpellier

La Fraternité de la rue Occitane,

Voilà le nouveau nom adopté par notre groupe de partage biblique et de rencontres fraternelles lors de sa reprise en décembre 2019.

Connu depuis plusieurs années, un groupe de partage biblique a fait suite aux deux années de Parcours Alpha réalisé sur l’ensemble paroissial de Notre Dame du Bon Accueil. Notre petite communauté a participé le 26 novembre 2018 au RV proposé par l’Evêque à tous les groupes de partage biblique du diocèse. Cette participation était d’autant plus sensible que François, l’un des nôtres s’était éteint ce jour là, après une longue maladie et que son épouse avait décidé de nous accompagner. Ensemble nous avons partagé la lecture des « noces de Cana » et prier pour la vie de notre petit groupe, sa richesse, sa fidélité dans le temps et tout ce qu’il nourrissait pour l’évolution personnelle de chacun(e). Et puis à la rentrée 2019, nous avons aidé Nicole dans son nouveau déménagement et son choix de rejoindre ses enfants en Ardèche.

Ce pas franchi, nous avons convenu de redémarrer et de tenter une nouvelle fois l’ouverture de notre groupe à d’autres fidèles de la messe dominicale.

La proposition de découvrir « un partage œcuménique de la Bible, une attention et un soutien attentif de nos vies engagées dans le monde" a été reçue et le groupe en recomposition s’est enrichi, nous voici six !

A l’issue de notre première rencontre (décembre 2019), nous conservons le principe d’un dîner partagé autour d’une soupe et d’un dessert, au domicile de Jean-Claude et Christine. Ce temps permet de prendre des nouvelles et de partager sur le quotidien dont chacun(e) souhaite faire part. Puis après avoir fait l’inventaire des possibles (offres et expériences des unes et des autres), nous avons choisi de prendre une lecture commune (non faite à ce jour par chacun(e)). Le livre s’intitule, « Jésus, approche historique » par José Antonio Pagola, prêtre et professeur à la faculté de théologie de Vitoria (Espagne). Individuellement, nous lisons un chapitre ou le nombre de pages fixé avant la prochaine rencontre pour ensuite partager nos questions, remarques, compréhensions et liens avec les textes de la Bible que nous connaissons ou ceux de la liturgie en cours. Une autre référence a été présentée, « L'Évangile tel qu'il m'a été révélé » de Maria Valtorta. Patricia qui en a bien commencé la lecture se propose de faire là aussi des liens et de nous introduire à cette source complémentaire.

Le groupe renouvelé souhaite poursuivre par ces rencontres et ces lectures, un partage de vies et un approfondissement de l’attachement de chacun(e) à Jésus, notre Seigneur. Nous espérons dans cette nouvelle année, ce redémarrage, avancer toujours en nous portant les un(e)s les autres. Après la rencontre de début janvier, une nouvelle date est fixée au 19 février 2020 à 19h. Si vous souhaitez rejoindre le groupe, vous pouvez prendre contact avec Christine et Jean-Claude : 04 67 55 70 84.

La Fraternité de la rue occitane peut encore accueillir des membres qui souhaiteraient partager cette expérience sur l’année qui démarre. Elle peut aussi soutenir un groupe, une nouvelle équipe qui souhaiterait démarrer, et participer avec d’autres qui voudraient se joindre à la lecture de l’Évangile selon ST Mathieu proposé par l’Évêque.

Bien fraternellement,

Christine Courtès, Hélène Cabrol, Cathy Bousquet.